mardi 20 juillet 2010

Histoire de pêche

Ce soir, j'ai l'intention de nous préparer un excellent repas style asiatique avec un clafoutis aux cerises et un bon vin. Humm! Je me délecte déjà!

Camille est parti pêcher au bord du lac, pas très loin où nous sommes stationnés pour la nuit. Je vais le rejoindre pour prendre quelques photos de lui entrain de pêcher... des petits poissons à peine plus long que ma main! Je repars, il est temps que je commence notre souper! Plus j'y pense, plus j'ai l'eau à la bouche.

A peine suis-je arrivé à l'intérieur du véhicule que j'entends quelqu'un arrivé en courant... c'est Camille. Viens vite, me dit-il, j'en ai attrapé un très gros! Je prend l'appareil photo et je cours vers le lac.

Effectivement, il est gros, environ 24". Étant donné qu'il a été pêché avec une canne à pêche de piètre qualité, donc pour ne pas que le fil à pêche ne casse, Camille a du assommer la pauvre bête, rayée, aux yeux exorbités. Mais, elle vit encore! Ha la la!

Je me dit que notre souper asiatique et le dessert prennent le bord! je devrais "désosser" cette pauvre bête, l'apprêter et la faire cuire. Je ne sais même pas son nom. Camille pense que c'est un brochet. Comment arrange-t-on ça un brochet? Désolé de mon ignorance, mais tous les poissons que j'ai fait cuire étaient en filet ou déjà apprêtés. Et je n'ai pas internet, un mère, une tante, un oncle, des amis,... pour m'aider!

Camille lui coupe la tête à l'aide... d'un couteau à steak! Oui, oui un couteau à steak! C'est atroce, c'est tout ce que nous avons de coupant! Lorsqu'il me tend le poisson tout gluant pour que je termine le massacre, je sais que je vais dire intérieurement plusieurs mots que je ne pense pas, à me battre avec cette pauvre bête que Camille a du assommer à plusieurs reprises pour en venir à bout!

Après une demi heure, j'y arrive enfin! Je mets le poisson dans une poêle avec oignons et limes. Humm! Ça sent bon! 3/4 d'heure de cuisson plus tard, Camille goûte et me dit : Ça goute bizarre, c'est cahoutchouteux, c'est... fini pour moi le poisson tout frais, frais à arranger tant et aussi longtemps que je n'aurai pas un cours "Brochet et autres poissons à préparer pour les nuls!"

4 commentaires:

  1. Quoi? Pas encore de bon couteau pour cuisiner? Nancy! Un chef qui se respecte devrait avoir ses couteaux toujours bien aiguisés toujours prêts à l'action! ;)

    3/4 d'heure se cuissont me semble beaucoup...T'es certaine qu'il n'étais pas trop cuit ce beau poisson frais sans nom? ;)

    En passant, je me souviens qu'un ami expérimenté rentrait la pointe de la lame du couteau entre les deux yeux pour achever "la bête" comme tu l'appelle...Une chance que vous n'avez pas à tuer votre propre boeuf! ;))) mouhahahaha...

    Profitez des joies et délices de la nature! Chanceux!

    Caroline xx

    RépondreSupprimer
  2. Pas de photo de toute l'affaire?! :-)
    Quelle charmante anecdote! J'ai bien ri!
    Bonne suite de voyage!
    Martine

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien un brochet dixit Yves. Habituellement, on le fait cuire au court-bouillon et on le mange froid avec une mayonnaise.C'est très bon, c'est un poisson très fin.
    Claudette

    RépondreSupprimer
  4. Caroline : C'est épouvantable, je le sais! Nous nous sommes dit, Camille et moi, que nous nous en procurions un, UN VRAI, à Radisson, mais ici le choix est encore moins grand qu'à St-Marcel! Sans vouloir offusquer personne...

    Martine : Les photos s'en viennent!

    Claudette : Oui, effectivement c'était un brochet. Merci pour la recette. Camille a parlé à une dame qui lui a dit comment, elle, elle l'apprêtait... Maintenant, nous pouvons en pêcher d'autres!

    RépondreSupprimer

Merci de nous laisser votre commentaire. Vous lire sera un plaisir.