vendredi 24 mars 2017

Notre passage à Tuscon, Arizona, hiver 2017

À Tucson, où nous sommes restés 4 jours, il faisait 34°C à 8% d'humidité. Notre première nuit, nous l'avons passée sur le stationnement d'un Walmart où nous avons fait une grosse épicerie (car nous franchissons toujours les frontières le réfrigérateur vide, comme ça pas de problème) !

La deuxième nuit nous nous sommes installés sur le stationnement d'un casino, le Desert Diamond à Tucson (dont des amis nous avaient parlé). Ceux-ci nous avaient mentionné que, lors d'une première visite, en allant au service à la clientèle, nous pouvions avoir des privilèges. Nous y sommes donc allés et nous avons eu droit chacun à un coupon de 10$ pour l'un des restaurants, ainsi qu'une carte de points. Nous avons mangé au resto-buffet qui était 25$/2pers, en payant la différence et le pourboire. Nous avons très bien mangé. Ensuite, nous sommes allés sur les machines à sous où nous devions miser 1$ en insérant la carte qu'on nous avait remise. Nous n'avons jamais su s'il y avait vraiment de l'argent sur cette carte, car en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, nous avions perdu... 3$!!!!! Les droits d'auteur de 3 livres vendus. Une ruine! Et nos cartes n'avaient rien cumulé... (il faut dire que nous sommes de vrais néophytes en ce qui a trait au casino !!) Je pense que nous avions même l'air bizarre ! Hihihi ! Nous aurions besoin d'un cours 101 sur les machines des casinos !

Par la suite, le samedi et dimanche, nous avons passé deux jours au Mission RV Park à Tucson. Nous y avons rencontré un couple du Colorado vraiment sympathique. Nous sommes allés avec eux visiter une mission le dimanche matin. Ce fut vraiment intéressant ! L'église avait le même style que celles dans le Chiapas au Mexique, celles qui étaient décorées de plusieurs statues indigènes. Beaucoup de fioritures dans le style, donc !

Situé à la sortie 92 de la I-19 sur San Xavier RD en Arizona, la Mission est considérée comme un exemple de l'architecture baroque mexicaine. La première partie fut fondée en 1692. L'architecture intérieure est similaire à l'église que nous avions visitée dans le Chiapas. C'est à voir (si on aime l'histoire et l'architecture).





Derrière les commerçants de tacos et de galettes de popovers frites, il y a une petite colline à grimper : " Allons-y ! "



Une vue magnifique...


On a aussi découvert le "popover de Tucson" qui est cuisiné ici comme une galette, frite, et sur laquelle il est ajouté du sucré ou du salé. Je connaissais le popover, mais pas cuisiné de cette façon. Évidement nous avons pris la version sucrée au miel et à la cannelle... Miammmm ! Même Camille a trouvé ça succulent, lui qui n'a pas le bec sucré!

mercredi 22 mars 2017

Notre traversée des frontières Mexique-USA hiver 2017

Nous sommes maintenant au Nouveau-Mexique où il fait beaucoup plus chaud qu'au nord du Mexique (alors, imaginez si nous comparons avec le Québec... mais nous ne le ferons pas) !

Notre traversée à la frontière de Nogales, Arizona, fut très  courte... mais je ne crois pas que les douaniers avaient prévu une inspection aussi rapido.

L'agente qui est montée à bord de Matamata en s'exclamant "Oh! It's very clean, here!", a ouvert une première armoire. Mauvaise idée! Une bouteille de verre, dans laquelle il y avait de la mélasse, s'est fracassée et répandue sur le sol. Oups !

"No problem !" lui ai-je dit. La jeune femme  était vraiment mal à l'aise. Elle est sortie en laissant des traces de mélasse partout sur le plancher, pendant que je nettoyais plus vite qu'une fourmi repère le sucre (ce qui n'est pas peu dire). Et c'est gommant de la mélasse !!!

Un collègue douanier a voulu monter à son tour pour poursuivre la vérification avec un chien, mais sa collègue lui a rapidement raconté ce qui venait de se passer et tous les deux nous ont fait signe de circuler. On voyait vraiment le malaise sur le visage de la pauvre douanière.

C'est ainsi que nous avons passé la frontière Mexique-USA du nouveau président ! Encore plus rapidement et facilement que jamais. (Mais j'ai dû tout nettoyer.)


dimanche 19 mars 2017

Nos derniers jours au Mexique, hiver 2017

Après Huatabampito, nous voilà à San Carlos, dans le Sonora, notre dernière destination avant de traverser les frontières Mexique-USA.

Nous passerons trois jours au RV Park Totonaka où nous avions déjà séjourné en 2012. Je vous en reparle dans une prochaine entrée...

Notre dernier séjour à San Carlos n'en était un que de passage. Cette fois-ci, nous sommes restés trois jours. Nous avons pris le temps de prendre l'autobus directement en face du camping (9 pesos à l'aller-14 au retour!) et de nous rendre jusqu'à la marina où nous avons marché jusqu'à la mer. Nous sommes revenus en faisant quelques boutiques.

San Carlos est un petit village où, en mars 2017, les activités étaient plutôt restreintes... à moins que ce ne soit toujours ainsi... Il y a quelques boutiques, dont une que j'ai beaucoup aimée: Sagitario.

Il y a aussi quelques bons restos, mais c'est beaucoup trop américanisé... Vu que c'est très au Nord et près des frontières américaines, les affiches sont, soit bilingues, soit carrément unilingues anglaises. Et les prix sont vraiment trop touristiques (lire gringos) dans les boutiques. Cependant, dans les restaurants, les prix sont corrects !


Quelques photos d'un autre endroit que le Totonaka où il est possible de stationner un VR, c'est à l'Hotel y RV Park Playa de Cortes à Guaymas. Voir le lien : http://www.ontheroadin.com/pacificcoast/pacificnorth/hotelplayadecortez.htm. La ville est à plus ou moins 15 km de San Carlos, elle est beaucoup plus grande, avec automatiquement plus de services : hôpital, taxi, Walmart, etc. 



San Carlos est situé juste de l'autre côté au centre de la photo...



Visite d'un élevage d'huîtres pour la culture de la perle noire, à Guaymas. Il y a un guide
(anglais ou espagnol) qui explique le processus de fabrication de la perle...

L'endroit où l'on cultive les perles...


Vue d'un restaurant à San Carlos...

Le repas de Camille...

Sur la route, Camille va aux nouvelles. Il y a un accident, un camion s'est renversé... Nous n'avons pas trop attendu, cette fois-ci.

Vendeurs sur la route...


vendredi 10 mars 2017

Huatabampito, le paradis infernal

À Huatabampito, un petit village perdu dans le Sonora, directement sur les rives de la Mer de Cortés, avec un couple d'amis qui voyagent en notre compagnie, on pensait bien avoir découvert une petite perle, un coin de paradis.











Au coucher de soleil, quelques familles mexicaines commencent à animer la place. On vient pour piqueniquer, jouer dans le sable, se baigner (un peu - pas trop, il y a des méduses)... Tout est pittoresque et zen.






Et puis, soudain...



... ça commence à s'animer un peu, beaucoup.


Beaucoup trop.





VTT, VUS, camionnettes, automobiles... ça devient une vraie autoroute. Il faut regarder à droite et à gauche avant de traverser... la plage!!!


Ces images vous paraissent zen?




C'est parce que vous n'entendez pas le bruit qui vient avec.




Mais le pire est à venir.

Après une nuit de bruit infernal, de moteurs qui rugissent, de musique à tue-tête, de rires de gars saoûls et de fêtards qui s'interpellent, il y a...

... les reliefs de la fiesta. Des immondices à la grandeur de la plage.


Des sacs de croustilles, des bouteilles en plastique, des cannes de bière, des restes de bouffe, tous les déchets du monde qui font le régal des mouettes et de la vermine.

Le plus triste est que :
1.- ce n'est pas un cas isolé, on voit souvent ce genre de comportement au Mexique;
2.- ces déchets ne sont pas laissés par des vieux de mon âge, mais par des jeunes qui hypothèquent l'environnement de leur propre génération.

Désolés, Huatabampito. On ne reviendra pas.